top of page
  • Photo du rédacteurcabinet altervéto

LA VACHE QUI NE SE LÈVE PAS.. rappels pédagogiques et focus sur le nursing

Dernière mise à jour : 16 nov.



La vache couchée est un motif d'appel courant et trop souvent l'attente vis à vis de l'ostéopathie est démesurée par rapport à la réalité..


Pour commencer il y a deux aspects à traiter et à diagnostiquer lorsque qu'une vache n'arrive plus à se lever : 1. La cause initiale qui l'a mise à terre 2. L'avancement des lésions secondaires au décubitus prolongé qui peuvent rapidement conduire à la mort de l'animal..


Les causes initiales

Elles sont classées en 3 catégories principales :

  • les problèmes métaboliques,

  • les maladies aiguës et chroniques qui provoquent faiblesse ou paralysie

  • et pour finir les traumatismes.

Dans tous les cas il faut traiter la cause et évaluer les chances de rétablissement dans un délai de quelques jours..

.. parce que dès le moment où la vache ne se lève plus commence une course contre la montre.

C'est un état d'urgence médicale, il faut le dire et le répéter encore.


En moyenne, en l'absence de nursing et si la vache reste toujours dans la même position il faut environ 5 jours pour que la lyse musculaire provoque des lésions aux reins qui conduiront rapidement à la mort de l'animal (les CPK que certains vetos dosent dans le sang pour valeur pronostic)


Alors l'ostéopathie dans tout çà ?

Pour espérer un relever il faut impérativement que la cause initiale soit traitée et la faiblesse générale rapidement réversible..

Ensuite, oui l'ostéopathie va pouvoir jouer un rôle complémentaire voire essentiel. Elle va notamment contribuer à lever toutes les restrictions dorso-lombaires et cervico-thoraciques qui peuvent limiter le mouvement de bascule nécessaire à la dynamique du relever.


Mais attention sans nursing associée la manipulation risque d'être un coup d'épée dans l'eau qui va juste reculer l'échéance fatale. Or trop souvent je rencontre et entend des retours d'éleveurs qui font intervenir un ostéo sans mettre en place d'action coordonnées en parallèle et où l'on peut prédire à plus de 95% que la vache ne se relèvera pas.


focus sur le nursing, quand comment pourquoi.

On ne le répétera jamais assez.. une vache (et pire encore un équidé) qui est incapable de se relever c'est une URGENCE MÉDICALE.


Les causes initiales sont variées et doivent être traitées en priorité. Mais malheureusement, dans de nombreux cas de figure il faudra plusieurs heures voire plusieurs jours avant que l'animal soit capable de se tenir à nouveau debout.

Durant ce laps de temps, s'installe rapidement un phénomène de lyse musculaire -myosite traumatique- qui peut en seulement 3 à 4 jours provoquer des lésions rénales inversibles responsable de la mort de l'animal.


Sur le terrain, j'estime que plus de 70% des vaches couchées meurent des conséquences du décubitus et non de la cause initiale qui les a mis à terre.

Pour gagner du temps et permettre à l'animal de se rétablir il est donc impératif de mettre en place une série de mesure qui visent principalement à ralentir les effets de l'écrasement musculaire ; c'est ce qu'on appelle le nursing.


Rien de bien compliqué en fait quand on a bien compris le phénomène... juste un peu de bon sens.

De manière indispensable il faut a minima :

  • installer la vache confortablement sur une litière moelleuse.

  • veiller à ce qu'elle boit beaucoup, pour évacuer les toxines. Présenter un seau 3 fois par jour peut être insuffisant. Pour des raisons comportementales la vache ne boit en général pas assez. L'idéal étant de la draincher

  • tourner la vache toutes des 12 heures si elle ne le fait pas spontanément. lorsqu'une vache ne tolère pas un côté à cause de la douleur.. le pronostic est sombre. Lever la vache une fois par jour pour faire circuler la lymphe et désankyloser les membres. idéalement à l'aide d'un harnais. Juste quelques minutes si elle ne tient pas toute seule.

La nourrir normalement et en privilégiant l'ingestion de cellulose. Attention au risque d'acidose en voulant la "remonter" avec trop de concentré..


Ostéopathie, homéopathie, aromathérapie et acupuncture travaillent en parallèle pour soutenir les tissus et l'organisme mais ne se substitueront pas aux effets d'un nursing bien conduit. Pour être efficace toutes ces thérapies complémentaires doivent être mises en place précocement.

inutile d'appeler un ostéo pour une vache qui est à terre depuis une semaine.. il faut appeler le plus vite possible pour une intervention dans les 72h.


En conclusion

Derrière chaque vache qui se relève il y a toujours un éleveur qui a réagit rapidement et qui a mis en place un accompagnement adapté.


L'ostéopathie c'est pas -que- de la magie !


Drvet Émilie Salesse


438 vues0 commentaire
bottom of page